Axe Maladies Chroniques


 

L’axe maladies chroniques regroupe maintenant les chercheurs en santé respiratoire, santé cardiovasculaire et maladies rénales favorisant les collaborations et la mise sur pied de thématiques de recherche commune. Par exemple, la répercussion de l’obésité sur les maladies chroniques est une préoccupation qui touche les maladies pulmonaires, cardiaques et rénales. L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal est un centre référent pour la chirurgie bariatrique qui a été reconnu comme un des domaines prioritaires dans la planification stratégique de l’institution. Le développement d’une thématique de recherche étudiant les effets de l’obésité et ses comorbidités (ex. apnée du sommeil) sur les maladies chroniques constituera par exemple une thématique de recherche structurante pour cet axe.

Quatre thèmes ont été identifiés comme étant prioritaires dans l’axe maladies chroniques :

  • Thème 1 impact de l'environnement sur les maladies chroniques.
    Par exemple : impact de l’environnement professionnel, de la pollution atmosphérique, et de l’exposition aux nanoparticules sur les maladies chroniques.
  • Thème 2 déterminants génétiques, moléculaires et biomarqueurs sur les maladies chroniques.
    Par exemple : identification de facteurs génétiques et/ou moléculaires permettant de mieux prédire l’apparition ou l’évolution des maladies chroniques et la réponse aux traitements.
  • Thème 3 influence des facteurs comportementaux sur les maladies chroniques et influence des maladies chroniques sur les facteurs comportementaux.
    Par exemple : impact de la sédentarité, de l’obésité, des troubles/comorbidités psychiatriques, etc., sur les maladies chroniques, et impact des maladies chroniques sur les niveaux d’activité physique, la tolérance à l’effort, la composition corporelle, la santé psychologique, etc. L’impact de l’obésité et de l’apnée du sommeil sur les maladies chroniques est une thématique à développer.
  • Thème 4 traitements pharmacologiques et non pharmacologiques des maladies chroniques.
    Par exemple : études pharmaco-épidémiologiques (ex. impact de l’utilisation des médicaments pour traiter l’asthme sur le développement de l’hypertension et du diabète,deux facteurs de risque pour la maladie coronarienne et les maladies rénales pendant la grossesse); efficacité des interventions comportementale (ex. activité physique, soutien motivationel) sur l’évolution des maladies chroniques et l’observance au traitement.

 

Direction :

 

Nombre de chercheurs :

  • L’axe comprend 18 chercheurs réguliers, 23 chercheurs associés et 1 chercheur émérite.

Chaires :

  • Chaire pharmaceutique Astra Zeneca en santé respiratoire

Cette chaire porte sur la gestion thérapeutique des maladies du système respiratoire et s’intéresse à l'utilisation des médicaments dans le traitement des maladies respiratoires.

  • Chaire Guillevin en santé cardiovasculaire

Cette nouvelle chaire porte sur la recherche en santé cardiovasculaire. L’initiative de la compagnie Guillevin en 2012 a permis de créer cette chaire. L’attribution et les règles de fonctionnement de la chaire restent à définir.

Laboratoires et groupes de recherche :

  • Groupe de recherche en asthme.
  • Groupe de recherche en asthme professionnel (Centre asthme et travail)
  • Centre de médecine comportementale de Montréal
  • Groupe de recherche en réadaptation cardio-respiratoire.
  • Laboratoire de neuro-immunologie de l’asthme.
  • Consortium de recherche en néphrologie de l’Université de Montréal.

 

Partenariats institutionnels :

  • Institut de recherche Robert Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) et Direction de la santé publique de Montréal.
  • Centre Jean-Jacques Gauthier sur la recherche en réadaptation cardio-respiratoire - YMCA Cartierville.
  • Département de santé environnementale et santé au travail de l’Université de Montréal.
  • Université du Québec à Montréal (UQAM), département de psychologie.
  • Université Concordia – département des sciences de l’exercice et centre PERFORM
  • Institut de cardiologie de Montréal.
  • Consortium de recherche en néphrologie de l’Université de Montréal – CHUM, Hôpital Maisonneuve-Rosemont et CHU Ste-Justine.
  • Groupe d'étude des protéines membranaires (GEPROM).
  • Programme de transplantation Montréal-McGill.
  • Institut de recherche clinique de Montréal (IRCM)